Obtenir un prêt pour réaliser une construction neuve avec des frais de notaire réduits

pret immobilier

Publié le : 29 avril 20196 mins de lecture

Construire sa propre maison est une ambition partagée par plusieurs contribuables. Dans leurs contenus, les lois françaises sur l’immobilier favorisent la construction neuve sur le territoire de l’Hexagone. Ces constructions bénéficient de bas taux de frais de notaire par rapport à l’achat d’immobilier ancien. Avec leurs diverses offres de prêt immobilier, les banques proposent à leurs clients des moyens de devenir plus facilement propriétaire. Elles ne prennent cependant pas la validation de prêts immobiliers à la légère. Face aux stricts critères de sélection des banques, les emprunteurs doivent posséder les quelques informations suivantes.

Les prêts à taux zéro, un crédit avantageux pour la construction d’une maison

Le prêt à taux zéro est un crédit qui ne présente aucun taux d’intérêt sur la somme d’argent à rembourser. Avec un tel avantage, ce type de prêt est sujet à plusieurs conditions. Seuls les individus ou les familles qui achètent ou construisent leur première résidence principale peuvent en bénéficier. Le plafond du montant du prêt à taux zéro se définit en fonction du nombre d’occupants et de la zone de construction de la nouvelle maison. L’argent obtenu par l’intermédiaire de ce prêt peut servir en tant qu’apport personnel. Comme le remboursement d’un prêt à taux zéro ne comprend aucun intérêt, c’est un moyen de financement très avantageux pour construire une nouvelle maison. Vu les plafonds assez limités de ce genre de prêt, il ne peut pas suffire à totalement financer une nouvelle construction. Pour en savoir plus, cliquez ici.

Prêt à l’accession sociale, un prêt pour aider les plus modestes

Le prêt à l’accession sociale (PAS) est un prêt à taux avantageux qui est réservé à ceux qui ont le moins de moyens pour s’approprier un bien immobilier. Ne pouvant être contracté qu’auprès de banques ayant signé une convention avec l’État, ce type de prêt peut être accordé pour la réalisation de tous types de transactions immobilières. L’éligibilité à un PAS ne dépend que de la totalité des revenus des personnes qui vont occuper la propriété achetée ou construite. Seuls ceux qui possèdent un revenu inférieur aux plafonds prédéfinis par la réglementation peuvent bénéficier de ce type de prêt. Déterminé par un système bien conçu, ces plafonds dépendent du nombre d’occupants de la future maison et de la zone où elle se situe. La durée d’un PAS est très flexible et négociable. Elle doit seulement être comprise entre 5 et 20 ans. Cependant, la durée peut aller jusqu’à 35 ans dans des cas particuliers. Concernant les taux d’intérêt, ils varient selon la durée du prêt. Leur variation doit être située dans un intervalle compris entre 3,25 % à 3,70 %.

Prêt conventionné, pour que tout le monde puisse bénéficier d’une résidence principale

Un prêt conventionné est accessible à tous ceux qui veulent disposer d’une résidence principale. Ce type de prêt ne tient pas en compte les revenus de l’emprunteur. Comme le PAS, seules les banques et institutions financières ayant signé une convention avec le pouvoir public peuvent l’accorder. Pouvant financer jusqu’à 90 % du montant d’une transaction, un prêt conventionné possède des taux d’intérêt variables. Ce sont les banques ou les organismes financiers qui définissent le taux, mais celui-ci doit être inférieur à un taux plafond prédéfini par la loi. Les Banques font varier les taux de remboursements en fonction de la durée du prêt. Cette dernière doit être comprise entre 5 et 30 ans.

La construction neuve, les avantages concernant les frais de notaire

Dans toutes les transactions immobilières, l’acheteur doit payer des frais de notaire en plus de la valeur du bien immobilier convoité. Contrairement à ce que leur nom le suggère, ces frais de notaire ne reviennent pas totalement à ce dernier. En tant que représentant de l’État, ce représentant de la loi se charge de prélever les impôts lors d’une opération immobilière. Les frais de notaire se composent de différentes taxes, des émoluments de l’officier public et de charges fixes. Constituant la plus grande partie des frais, la publicité foncière est la taxe principale à payer pour faire construire une maison. En fonction de la situation dans laquelle il se retrouve, un particulier peut bénéficier de frais de notaire réduits. Comme la loi le stipule, la construction d’une maison neuve fait partie de ces circonstances avantageuses. Cet allègement de frais de notaire répond à l’objectif de stimuler l’envie de faire construire une maison chez plus de Français. Variables d’un cas à un autre, ces frais se calculent en fonction de la valeur du bien immobilier impliqué à partir de différents taux. Pour le cas d’une construction de maison neuve, ils correspondent à 2 ou 3 % du prix de vente d’une propriété immobilière. Comparée au taux de 7 % des transactions de biens anciens, la différence est vraiment significative. Cela donne un avantage très marqué à ceux qui veulent faire construire une maison.

Plan du site