Constructeur de maison bioclimatique : à quoi faut-il faire attention ?

Actuellement, la maison bioclimatique devient de plus en plus populaire. Le terme “maison bioclimatique” désigne une structure qui utilise les apports solaires pour maintenir son intérieur frais en été et chaud en hiver. En conséquence, la maison utilise et consomme moins d’énergie. Mais pour y parvenir, elle doit être conçue dans le respect des certaines règles définies.

Qu’est-ce qu’une maison bioclimatique ?

Le principe d’une maison bioclimatique repose sur une intégration intelligente du bâtiment dans son environnement en tenant à tirer les avantages de son environnement naturel, comme la chaleur et la lumière du soleil, la fraîcheur des arbres, la possibilité de ventilation naturelle… L’objectif est d’assurer le confort des habitants et de réduire les besoins énergétiques liés à l’habitation.

Par rapport à une structure conventionnelle, les dépenses de chauffage d’un bâtiment bioclimatique peuvent être réduites jusqu’à 30%.

Une maison bioclimatique est un excellent investissement car elle maintient une température ambiante confortable durant les périodes de l’année, tout en réduisant la consommation d’énergie.

En utilisant les ressources naturelles, le constructeur maison bioclimatique doit être en mesure de réduire les coûts sassez élevés liés à l’usage des dispositifs énergétiques comme le chauffage électrique, la climatisation, etc.

Cette méthode est non seulement bonne pour l’environnement, mais elle rend également la vie plus pratique pour les personnes qui y vivent.

Si vous voulez tirer le meilleur parti des apports solaires, la conception de votre maison doit dépendre de son orientation et de son dimensionnement.

Le côté de la structure orienté vers le sud doit comporter le plus de fenêtres et d’autres ouvertures pour que cela soit possible.

La quantité de lumière et de chaleur fournie par le soleil est directement proportionnelle à la surface vitrée d’un bâtiment.

Si vous êtes à la recherche d’une maison qui puisse s’adapter à son environnement, vous pouvez faire confiance à maisonsclairlogis.fr.

Lors de la construction d’une maison bioclimatique, quel type d’isolation faut-il utiliser ?

Une isolation inadéquate et les pertes de chaleur qui en résultent à travers les sols, les murs et les fenêtres sont l’un des principaux facteurs de gaspillage d’énergie dans une maison.

L’isolation est l’un des aspects les plus importants de la conception d’une maison bioclimatique pour assurer un confort tout au long de l’année.

Pour cette raison, le constructeur de maison bioclimatique doit accorder une attention particulière au choix de l’isolation et à l’étanchéité afin de réduire la quantité de chauffage nécessaire.

Il existe différents types d’isolants fabriqués à partir de matériaux bio-sourcés qui peuvent vous aider à atteindre votre objectif consistant à consommer moins d’énergie et d’économiser de l’argent à long terme.

La superposition de ces isolants en couches est une façon de réaliser des isolants multicouches.

En raison de sa faible inertie thermique, le bois, par exemple, est un matériau fantastique à utiliser à l’extérieur pendant les mois chauds d’été.

Vous avez également la possibilité de transformer votre maison bioclimatique en une maison passive (maison à très faible besoin de chauffage).

Pour ce faire, les systèmes d’isolation et de ventilation devront être améliorés.

L’importance de la climatisation dans une maison bioclimatique

Il est essentiel de tenir compte d’un certain nombre de facteurs afin d’améliorer la ventilation d’une maison. Tout d’abord, les fenêtres doivent être situées des deux côtés de la maison afin de permettre une bonne ventilation, tout en évitant de créer de courants d’air. Ainsi, vous pouvez garder votre maison fraîche en été. Cependant, vous n’agirez pas sur les autres polluants présents dans l’ai intérieur (bactéries, virus, pollens, COVs issus des peintures ou éléments de mobilier). La seule solution efficace pour renouveler l’air est d’installer une ventilation, sachant qu’il existe deux types de systèmes de ventilation :

-Une ventilation naturelle tel que le puits canadien ou puits provençal qui va exploiter la température quasi-constante du sol pour ventiler et régler la température de la maison.

-Une ventilation mécanique tel que le VMC double flux qui permet de refroidir l’air provenant de l’extérieur en été et de le réchauffer en hiver.

Maison bioclimatique : quel chauffage installer

Bien que les besoins en chauffage soient réduits au minimum par une isolation supérieure et une conception intelligente, les maisons climatisées ne sont pas des maisons passives.

Par conséquent, l’installation d’un système de chauffage est nécessaire.

Pour chauffer un bâtiment bioclimatique, on peut installer des pompes à chaleur réversibles ou des puits climatisés (également appelés puits provençaux ou pétroles canadiens).

Les puits canadiens utilisent également l’énergie géothermique, en tirant parti de la différence de température qui existe entre la surface et la terre à une profondeur de deux ou trois mètres.

La différence de température entre l’air intérieur et l’air extérieur d’un bâtiment est utilisée par les pompes à chaleur air-air, qui fonctionnent de manière analogue à celle des puits climatiques.

Lorsque vous utilisez l’un de ces systèmes de chauffage, vous n’avez plus besoin d’appareils énergivores dans votre maison, tels que des climatiseurs ou des radiateurs afin de maintenir votre maison à une température confortable tout au long de l’année.